Followers

Phany Agboton & Les Satelites (1977)


Dans cette ambiance morose et presque apocalyptique, on se sent seul et orphelin d'une matrice musicale incontournable: Global Groove. Comment demain sera fait ? Où trouver ces disques africains qui nous font voyager ? attendre sur Ebay des raretés trop chère ou partir en Afrique à la recherche d'improbables collectionneurs... En attendant le retour de mes frères d'armes, voici de l'afrobeat furieux et guerrier.


In this gloomy atmosphere, almost apocalyptic, I feel lonely and orphan of a musical must-die: Global Groove. What tomorrow will bring ? Where to find these records that make us travel over Africa ? wait on ebay expensive rarities or go to Africa in search of unlikely collectors ? Pending the return of my brothers in arm, here is furious and warrior afrobeat

Orchestre Black Santiago & Sena Joi Jelia (1979)


Sena Joi Jelia est une chanteuse Béninoise qui a commencé sa carrière avec l'orchestre Poly-Rythmo. Cet disque a été enregistré en 1979 sur le label Polydisco. "Polydisco" était  nom originaire choisi par l'orchestre Poly-Rythmo.


Sena Joi Jelia is a woman singer who began his career with Orchestra Poly-Rythmo. This record was produced in 1979 on label Polydisco. "Polydisco" was the originally name chosen by orchestra Poly-Rythmo.

BESSANVI GBESSI (1976)


On sous estime souvent la valeur des enregistrements de musique traditionnelle. Durant la période d'édition en vinyle, les orchestres traditionnels ont enregistrés autant de disques que les orchestres modernes. Aujourd'hui la musique traditionnelle n'a pas bougé, fidèle à ses instruments traditionnels, à son style, et émancipée grâce aux progrès techniques d'enregistrements.
Cet enregistrement de 1976 fait parti des tout premiers de Gbessi et les bases sont déjà posées. Bessanvi Gbessi n'est pas n'importe qui, il est une grande star jusqu'à aujourd'hui. Voici une biographie trouvée sur le site Nonvitcha:

De son vrai nom, Bessanvi Coffi Albert, Bessanvi Gbessi Zolawadji est bé en 1952 sur l'archipel de Djegbadji, un au lieu de migration du peuple Xwla, à quelques kilomètres de Ouidah. Dans ce paysage, il apprit à lire les merveilles de la nature, à admirer le bruit des vagues, source d'inspiration. Son penchant pour la chanson, il le tient de son père Bessanvi Dossou alias Atchaba, un grand chanteur de la contrée et surtout de sa mère Adjouavi qui appartient elle aussi à la lignée des grands chanteurs Xwla. L'artiste a connu un itinéraire élogieux qui requiert l'admiration de tous. Gbessi a accumulé des trophées et des distinctions tous azimuts. Sur le plan international, il a été deux fois nominé au Kora (1999 et 2000) et c'est en 2001 qu'il remporta le trophée Kora dans la catégorie des meilleurs artistes traditionnels d'Afrique, c'était la grande consécration.


We often underestimate the value of traditional music recordings. During the period of vinyl editions, traditional orchestras have recorded many records as far as modern bands. Today traditional music did not move, true to its fidelity to old instruments and style, emancipated thanks to technical evolutions or recording.
This record from 1976, produced by Satel Records, is part of the first recordings from Gbessi. The artist is not just anybody, he is a huge star until today. here is a biography found on website Nonvitcha:

His real name is Albert Bessanvi Koffi, he is known as Bessanvi Gbessi Zolawadji. He was born in 1952 in Djegbadji, few miles from Ouidah, a place known for its migration of Xwla people. In this landscape, he learned to read the wonders of nature, to admire the waves, a source of inspiration. His fondness for the song comes from his father, Bessanvi Dossou alias Atchaba, a geat singer, and especially his mother Adjouavi, which also belongs to the lineage of great Xwla singers. The artist deserves admiration. Gbessi accumulated trophies and awards. Internationally, he was nominated two times for the Kora (1999 and 2000), then in 2001 he won the Kora Award in the category of best traditional artists from Africa. It was the great consecration.

Polaroid of Poly-Rythmo (1974)


Nous sommes des Global Groovers attendant des jours noirs, scrutant la guillotine. En attendant voici un vieux Polaroïd de Poly-Rythmo comme une copie de l'année 1972, au Dahomey.
Ce vinyl a été édité par le label "Echos Sonores du Dahomey" et produit par Madame Grataissy. Le célèbre Joseph Aménoudji dit "Vicky" compose et chante. L'enregistrement  contient sur la face A, un morceau sato typique du Poly-Rythmo et sur la face B, un morceau cavacha, intitulé "La Vérité Entière". Un titre qui parle...


We are Global Groovers waiting for dark days, pending the guillotine. Meanwhile, here is an old Polaroid of Poly-Rythmo as  a copy of Dahomey's musical environment during 1972.
This vinyl record was edited on label "Echos Sonores du Dahomey" and produced by Miss Grataissy. Joseph Aménoudji called "Vicky" composed and sung. Side 1 contains a typical Poly-Rythmic sato rhythm and side 2, a cavacha entitled "La Vérité Vraie" (The Whole Truth). A title that speaks...

The End ?


Oro ne sera jamais mort.
On peut censurer la musique mais pas les mots,
Oro n'est pas mort, il est le souffle des ancêtres.


Oro will never be dead.
They can censor music but not words,
Oro is not dead, he is the breath of ancestors.


Pour survivre aujourd'hui, voici le souffle du Ghana. J'ai trouvé des extraits de ces trois albums sur Ebay. Je n'ai pas noté le nom du vendeur de ces disques mais j'espère qu'il se reconnaitra pour que je puisse le remercier. 

To survive today, here is the breath of Ghan. I found those rips on Ebay. I did not notice the seller's name so I hope he will recognize so that I may thank him.


RIM AKANDOH & HIS PRINCE SPARROWS BAND (1979)

Rim Akondoh est un artiste de highlife méconnu. Il est était connu à son époque pour être un redoutable chanteur sur scène.


Rim Akondoh is one of the forgotten classic highlife musicians in Ghana. In this days, he was a crowd puller at concerts in Ghana.





OBIBA COLLINS & HIS SUPER STARS (1981)

Obiba Collins est connu pour avoir joué, comme bassiste et percussionniste, avec Fela Ransome Kuti.


Obiba Collins used to play bass and percussion with Fela Ransome Kuti.





PAT THOMAS

Cet album enregistré sur le label GAPOPHONE est très rare. Voici la Face B, "One More Time"  un bijoux highlife chanté en anglais.


This rare album was recorded on the label Gapophone. I only have Side B ("One More Time") a jewelry highlife sung in english.

ORCHESTRE DE LA BCB led by Danialou Sagbohan (1978)


Il y a deux ans que je prépare ce courrier. Après une introduction avec Bluecky d'Almeida et Célestin Migan, voici ce sublime album de l'orchestre de la B.C.B (Banque Commerciale du Bénin) dont le chef d'orchestre était l'incontournable Danialou Sagbohan. 
Cet orchestre a été crée après l'instauration du pouvoir marxiste-leniniste du Général Mathieu Kerekou en 1975. A l'époque, il n'était pas facile de jouer de la musique moderne. Les militaires faisaient régulièrement des descentes dans les bars à concert. Pour canaliser ces rebelles afro-beat, le pouvoir à embaucher les plus endurcis dans la banque d'état, la Banque Commerciale du Bénin. Ainsi les artistes musiciens travaillaient dans la banque durant la journée et jouaient le soir dans l'orchestre de la B.C.B. Parmi ces artistes voici les plus célèbres: Danialou Sagbohan, Bluecky d'Almeida, Célestin Gbedjinou, Célestin Migan, Ambroise Akoha, Oscar Kidjo...
Tout l'album s'écoute avec jubilation mais je retiens deux morceaux qui m'ont fait vibrer pendant des mois et des mois. Je n'arrive pas à me lasser de:
"NUWAME", composée et chantée par Danialou Sagbohan, que vous avez pu découvrir dans une autre version dans ce courrier. L'orchestration est ici plus simple, presque reggae, mais lorsque la voix de Sagbohan apparait, la chanson prend une dimension religieuse.
"BCB", composée et chantée par Célestin Gbedjinou, est un bijoux dans lequel on peut apprécier l'unique solo de batterie enregistré en Studio par Danialou Sagbohan. Certains diront que Sagbohan joue à la batterie comme un percussionniste, je réponds que je suis prêt à entendre tous les ces solos si parlants que ce dieu peut nous offrir...


I have been thinking of this post for two years. After an introduction with Bluecky d'Almeida and Celestin Migan, here is this sublime album of the "Orchestre de la BCB" (Commercial Bank of Benin Orchestra) led by the great Danialou Sagbohan.
This band was founded after the introduction of Marxist-Leninist power by General Mathieu Kerekou in 1975. At the time, it was not easy to play modern music. The military were making regular raids on clubs. To maintain power against afro-beat rebels, the governement decide to hire musicians in the state bank, the "Commercial Bank of Benin". So the musicians were working in the bank during the day and at night playing with B.C.B band. Among the most famous artists of the band: Danialou Sagbohan, Bluecky d'Almeida, Celestin Gbedjinou, Celestin Migan, Ambroise Akoha, Oscar Kidjo...
I can not get tired of these fantastic tunes:
"NUWAME", composed and sung by Danialou Sagbohan, can be heard in a different version here. The orchestration is more simple, almost reggae, but when Sagbohan's voice appears the song takes on a religious dimension.
"BCB", composed and sung by Celestin Gbedjinou, is  jewel where you can enjoy the unique drum solo recording in studio by Danialou Sagbohan. Some would say that Sagbohan Plays the drums as a percussionist, I reply that I am ready to hear all these eloquent solos offered by a god...


MIGAN CELESTIN


Célestin Migan alias Mig-Tino mérite un courrier spécial. Je réunis donc plusieurs univers musicaux composés et chantés par le plus grand guitariste béninois des années 70's. Cette série de disques a été enregistré entre 1975 et 1980. Le premier est inédit sur Oro.

Celestin Migan alias Mig-Tino deserves a special post. Here are different musical worlds composed and sung by the greatest beninese guitarist during the 70's. This set of records were composed between 1975 and 1980. The first is new on Oro.

Célestin Migan était le chef d'orchestre des "Commandos", connus pour avoir longuement accompagné El Rego. Sur ce 45 tours édité sur le label "Columbia", Migan chante en Français. "Je m'en fous" est un superbe rythme cavacha, "Pas de sot métier" est un rythme folklorique qui prône la vie de musicien car "la musique c'est du travail".


Migan Celestin used to be the leader of "The Commandos" band, also known as El Rego's backing band. This single edited on label "Columbia" and Migan sings in french. "Je m'en fous" (I don't care) is a wonderful cavacha rhythm, "Pas de sot métier" (No silly business) is a traditional rhythm which lyrics promote musician lifestyle because "music is a work".

Cet autre 45 tours a été enregistré avec l'orchestre Supermen, une formation qu'a crée Migan après les Commandos. Une face A totalement soukous dans lequel Migan nous dévoile tous ses talents de guitariste. La face B est un rythme agbadja ou là encore la guitare est surprenante.


This other single was recorded with the "Supermen" band, an other orchestra created by Celestin after the "Commandos". Side 1 is a terrible soukous rhythm which reveals Migan's talent as guitarist. Side 2 is an agbadja rhythm with surprising guitar again.


Pour finir en beauté, un album sublime enregistré avec Danialou Sagbohan à la batterie et aux choeurs ainsi que Tidjani Koné au saxophone." Agbeyame" est le titre phare de ce disque, une chanson mélancolique inoubliable. Pour la petite histoire, l'enregistrement s'est fait en une prise.


To finish off, a sublime album featuring Danialou Sagbohan on drums and backing vocals, and Tidjani Kone on saxophone. This record was edited on famous label Papa Disco. "Agbeyame" is one of the best track, a melancholic and unforgettable song. For the story, the recording was done in one take.

Bluecky d'Almeida & Les Satelites (1977)


Bluecky D'Almeida a commencé sa carrière de chanteur en 1964. Avec El Rego, il fait parti des doyens de la chanson Béninoise. Ce 45 tours a été enregistré en 1977 avec  l'orchestre "Les Satelites" qui doit être l'orchestre officiel du label "Satel". Le morceau "Assitchi" est un rythme reggae et "J'ai des problèmes", un rythme makossa que personnellement j'adoreBluecky d'Almeida est toujours vivant et va bientôt fêter ses 50 ans de carrière.


Bluecky d'Almeida began his singing career in 1964. With El rego, he is part of Beninese music deans. This single was recorded in 1977 with the "Satelites" band which is, I suppose, the official band of "Satel" label.The song "Assitchi" is a reggae rhythm and "J'ai des problèmes" (I have problems) is a makossa rhythm that I personally love.
Bluecky d'Almeida is still alive and will soon celebrate his 50-year career.


Les Volcans & Boco Thierry (1980)


Il est bon de commencer l'année avec l'orchestre le plus puissant du Bénin au siècle passé (avec Poly-Rythmo bien entendu). Cet orchestre des Volcans de la Gendarmerie est une armée dangereuse qui peut vous attaquer à chaque album. Celui d'aujourd'hui est épiphaniquement composé par le mage Thierry Boco, à son retour de Cuba, qui nous offre l'or de la salsa cubaine.
Ce disque a été enregistré en 1980 sur le label "Editions Philomène" et arrangé par les "deux cerveaux". Je ne sais pas qui sont ces deux cerveaux mais ils ont gravé deux superbes pièces: "Medewi" et "Semedo".


It is good to start the year with the most powerful band of Benin in the last century (with Poly-Rythmo of course). This military band, "Les Volcans", is a dangerous army that can attack you each album. That of today is composed by the epiphanic Thierry Boco, traveling back from Cuba, who shares with us the gold of salsa rhythms.
This record was edited on the label "Editions Philomena" in 1980. It has been arranged by "the two brains". I do not know those "two brains" but they have offered two wonder pieces: "Medewi" and "Semedo".