Danialou Sagbohan: Live At Sacred Island (Benin/2000)


Chers auditeurs, le morceau de Sagbohan que je partage aujourd'hui n'a jamais été édité car il a une histoire. En 1992, Sagbohan est invité par l'UNESCO pour jouer à Paris. Pour son premier concert hors du continent, Sagbohan se transcende. Il fait la promotion du Vodou et fait même monter sur scène des masques sacrés Zangbeto. Mais le message ne passe pas au Bénin et la critique est virulente. On parle de la mort de Sagbohan.



En 2000, je rencontre Danialou Sagbohan et je lui demande de participer à un documentaire. Comme c'est pour une télévision française, il propose de répondre à ce malheureux concert parisien. Pour faire passer un message il propose de jouer en live dans une forêt sacrée sur une île du fleuve Ouémé. Il chante ce morceau inédit, un titre sous forme d'excuses dédié aux dieux Vodous. Il y a des esprits dans cet enregistrement effectué dans une forêt profonde et sacrée.