Eboa Lottin (Cameroon) & Poly-Rythmo (1976)

Emmanuel Eboa Lottin was born in Douala in 1942 from the reverend Adolphe Lottin, renovator of the Cameroonese Baptist Church, and who composed nearly 400 religious songs. Eboa Lottin sings from his childhood. He began with the harmonica then the guitar. Designer, wood sculptor, Eboa is a self-taught musician. "I'm a singing jourbalist", he likes to say. He likes plaid and flowers shirts, quiet, good food and loves palm wine that he calls "the saliva of God".
March 1967 was the start of an eventful career. First winner of the international VICKS STARS, he arrived in Paris and signed an exclusive contract with Philips. His first titles were: "Matumbi-Matumbi", "Longa Da", "Besombes" and "Martin", will meet a real success.
In 1970, Eboa Lottin experienced his best tours in Centra Africa and especially in Zaire and Gabon. Then he went to the conquest of West Africa. In January 1974, Aziza firm made him known to the Togolose and Beninise public. One year later, he signed a contract with the Satel label of Benin.
This album, on Satel, includes songs recorded between 1975 and 1976 with the glorious Poly-Rythmo. It is rich of many rhythms, makossa, rumba, bosanova, gospel, jerk, slow, finally, enough to please everyone.

Emmanuel Eboa Lottin est né à Doula en 1942, du révérend Pasteur Adolphe Lottin, rénovateur de l'Eglise Baptiste du Camerounaise, qui composa près de 400 cantiques. Eboa Lottin chante dès sa plus tendre enfance. Il apprend l'harmonica puis la guitare. Vernisseur décorateur, sculpteur sur bois, Eboa Lottin est un musicien autodidacte. "Je suis un journaliste chantant", se plait-il à dire. Il aime les chemises à carreaux et à fleurs, le calme, la bonne cuisine, adore le vin de palme qu'il appelle "la salive du Bon Dieu".
Mars 1967 fut le départ d'une carrière mouvementée. Premier lauréat du concours international Vicks Vedettes, il arrive à Paris et signe un contrat d'exclusivité avec Philips. Ses premiers titres: "Matumba - Matumba", "Da Longo", "Besombe" et "Martine" connaîtreont un réel succès.
En 1970, Eboa Lottin connaitra ses meilleurs souvenirs de tournées en Afrique Centrale et surtout au Zaïre et au Gabon. Puis il part à la conquête de l'Afrique de l'Ouest. En Janvier 1974, la firme Aziza le fit connaitre au public Togolais et Béninois. Un an plus tard, il signe un contrat avec le label Satel du Bénin.
Cet album qui regroupe des morceaux enregistrés entre 1975 et 1976 a été enregsitré avec l'orchestre Poly-Rythmo mélane tous les rythmes, makossa, rumba, bosanova, gospel, jerk, slow, enfin assez pour plaire à tout le monde.

4 comments:

Z j A k said...

Tu fais très fort de nouveau ! Je viens de poster les deux 45 tours SAT 88 & SAT 89 avec ce superbe "West Africa" que j'adore au chapitre {154}
et voilà que tu fais de la surenchère avec ni plus ni moins qu'un album jamais vu ailleurs...et qui m'obligera à y revenir pour le 65 ème LP répertorié sur Jam Magica.
Je ne dirais qu'un mot : BRAVO !

Dolf Motz said...

Great post Oro. Thanks a lot!!
MakossaOriginal

O s i b i s a b a said...

Wow, this album is very, very nice!

Z j A k said...

On dirait bien que ce disque est une compilation. Les titres : "Bobe" , "Ekon" , "Ja Le" ont été enregistrés avec l'orchestre Black Santiago et publiés sur les 45 tours SAT 047 et SAT 048. Les quatre titres des 45 tours publiés au chapitre {154} de Jam Magica sont enregistrés avec Poly-Rythmo. Il reste à savoir avec quel groupe il a fait :"Na' Atika" , "Makunako" et "Maihetso" ? Le premier qui trouve prévient l'autre ok ? Amitiés, ZjAk